7 règles fondamentales pour passer de start-up à scale-up

start-up

Après leur création, le rêve de toutes les start-up est de parvenir à franchir le cap suivant, celui de scale-up. Pourtant, de la multitude de start-up qui existent, peu nombreuses sont celles qui réussissent à atteindre cet objectif. Le succès de cette transformation dépend essentiellement de leur capacité à faire face à certains défis et à respecter certains points fondamentaux.

1. Ne pas perdre de vue son identité

Malgré l’accélération de croissance que peut connaître une entreprise, sa direction générale doit adopter une bonne politique de management de transition. Celle-ci doit accorder une place de choix à la conservation des valeurs fondamentales, des principes et les différents éléments qui ont fait la force de la structure à ses débuts. C’est d’ailleurs l’un des principaux objectifs d’une scale-up. Vous devez donc œuvrer pour conserver l’identité de l’entreprise, son dynamisme et sa capacité en matière d’innovation.

2. Rester déterminé et améliorer son leadership

Pour que la période de transition soit couronnée de succès, il est impératif que la start-up ait un dirigeant ou un manager de transition motivé. De plus, les dirigeants doivent être animés de la volonté de s’imposer dans leur domaine. Naturellement, cela demande de leur part, un véritable engagement. Cette détermination sera capitale dans la réalisation des différents objectifs et dans la poursuite de l’évolution en scale-up. D’un autre côté, le ou les dirigeants de la start-up doivent également faire évoluer leur leadership et leurs connaissances afin de mener des actions éclairées et pertinentes.

3. Avoir des objectifs bien précis

Généralement, il est indispensable de définir des objectifs clairs et précis pour faciliter l’atteinte du plus grand objectif (devenir une scale-up). En fonction de la réalisation de ceux-ci, les dirigeants peuvent envisager des solutions pour corriger le tir. En outre, la direction générale se doit de gérer de manière optimale les ressources financières de l’entreprise. Sur ce volet, le business plan constitue un outil efficace qui peut être utilisé comme moyen de contrôle de gestion. Pour ce faire, il est souvent nécessaire de procéder à des comparaisons régulières entre les prévisions et les réalisations.

4. Être en mesure de redresser sa stratégie de développement

Une croissance véritable et durable implique de disposer d’une stratégie efficace et adaptée à la situation. En plus d’être cohérente, cette dernière doit permettre au comité de direction de la start-up d’anticiper les différentes éventualités. Il peut parfois être nécessaire de la réajuster selon l’urgence. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’une bonne stratégie évite aux dirigeants de « naviguer à vue ». Cela revêt toute son importance à partir du moyen où l’entreprise ambitionne devenir beaucoup plus grande et changer de statut. La stratégie élaborée à cet effet doit s’intégrer dans une vision globale et se fonder sur du concret.

5. Établir rapidement un solide réseau de partenaires et de mentors

En toute chose, pouvoir bénéficier d’un soutien est un atout. Dans un domaine comme celui de l’entrepreneuriat, cela peut faire toute la différence entre une entreprise qui réussit et une autre qui a moins de chance. Ainsi, les dirigeants de start-up ont tout intérêt à se constituer leur propre réseau de partenaires et de mentors capables de les épauler dans la conduite du changementCeux-ci disposent assurément d’un plus grand recul et surtout ils sont déjà passés par cette étape. Ils sont donc en mesure de vous prodiguer des conseils avisés et en cas de besoin ils peuvent vous apporter leur aide. Pour éviter des erreurs susceptibles de remettre en cause le développement de l’entreprise, il est souhaitable de se constituer son réseau le plus tôt possible. Vos mentors peuvent également vous guider en ce qui concerne les recrutements nécessaires.

6. Recruter du personnel compétent aux postes adéquats

Pour une entreprise, la croissance s’accompagne souvent d’un plus grand besoin d’effectif. Il revient au directeur des ressources humaines (DRH) de faire le nécessaire pour recruter suffisamment de talents pour pouvoir suivre le rythme de croissance. Il doit donc trouver la bonne approche pour intégrer assez de nouvelles « pépites » à l’équipe en place. Il faut souligner que certains DRH anticipent cette restructuration d’entreprise et effectuent des recrutements en conséquence dès le départ.

7. Adopter une bonne stratégie marketing

La communication est l’une des principales clés du succès d’une entreprise. Pour réussir, la transformation de sa start-up en scale-up, il est nécessaire d’adopter une bonne stratégie marketing. D’ailleurs, c’est cette dernière qui influe sur le comportement et la fidélité des clients. Savoir aborder et convaincre sa clientèle est donc un point incontournable pour toute start-up en pleine croissance. Face à cet enjeu, beaucoup d’entreprises préfèrent solliciter un cabinet de consultants. Ce type de cabinet a à sa disposition toute l’expérience nécessaire pour faire croitre de manière drastique le marketing de toute structure. Cette sollicitation leur permet de bénéficier d’une expertise de qualité et par la même occasion d’avoir l’assurance d’obtenir des résultats plus que satisfaisants à la fin du processus.